Le Génocide Recommandé par le Talmud

-*-Minor Tractates

 b.jpg

Soferim 15, la Règle 10. C’est le proverbe de Rabbin Simon ben Yohai : Tob shebe goyyim harog (”Même les meilleurs des gentils doivent tous être tués”).
Ce passage est de l’hébreu original du Talmud babylonien comme cité par the 1907 Jewish Encyclopedia, publiée par Funk et Wagnalls et compilé par Isidore Singer, en introduction, “le Gentil”, (p. 617)
Ce passage du Talmud original a été dissimulé dans la traduction. L’Encyclopédie juive déclare que, “… dans les versions différentes la lecture a été changée, ‘le meilleur parmi ce qu’Égyptiens seront généralement substitués.” Dans la version Soncino : “le meilleur des païens” ( minor Tractates, Soferim 41a-b).
Les israéliens prennent annuellement part à un pèlerinage national à la tombe de Simon ben Yohai, honorer ce rabbin qui a recommandé l’extermination de non-juifs. (Jewish Press, June 9, 1989, p. 56B).).

Sur Purim, le 25 février 1994, l’officier militaire israélien Baruch Goldstein, un Juif orthodoxe de Brooklyn, a massacré 40 civils palestiniens, y compris des enfants, pendant qu’ils se sont agenouillés dans la prière dans une mosquée. Goldstein était un disciple du dernier Rabbin de Brooklyn Meir Kahane, qui a dit a CBS News dans son enseignement que les Arabes sont “des chiens” est tiré “du Talmud.” ([b]CBS 60 Minutes, “Kahane[/b]).
Université de Prof de Jérusalem. Ehud Sprinzak a décrit la philosophie de Goldstein et Kahane : “ils croient que c’est la volonté de Dieu qu’ils commettent la violence contre goyim, un terme hébraïque pour les non-juifs.” (NY Daily News, Feb. 26, 1994, p. 5

Le rabbin Yitzhak Ginsburg a déclaré, “Nous devons reconnaître que le sang juif et le sang d’un goy ne sont pas la même chose.” (NY Times, June 6, 1989, p.5)
Le rabbin Yaacov Perrin a dit, “Un million d’Arabes ne valent pas un ongle d’unjuif.”(NY Daily News, Feb. 28, 1994, p.6).



Doctrine Talmudique : les Non-juifs ne sont pas Humains

         -*-Le Talmud définit spécialement tous qui ne sont pas des Juifs comme les animaux non-humains et déshumanise spécifiquement des Gentils comme ne pas étant des descendants d’Adam. Voici certains des passages de Talmud qui se rapportent à ce thème.
           Kerithoth 6b
: Usages d’Huile d’Onction “Nos Rabbins ont enseigné : celui qui verse d’huile d’onction sur le bétail ou les vaisseaux- vessels- n’est pas coupable; si sur les gentils (goyim) ou les morts, il n’est pas coupable. La loi se rapportant au bétail et aux vaisseaux-vessels- est juste, car il est écrit : “sur le corps d’homme (Adam), vous ne devez- pas le verser (l’Exode 30:32]); et le bétail et les vaisseaux- vessels- ne sont pas d’homme (Adam).
“Aussi en ce qui concerne les morts, [c'est plausible] qu’il est exempt, puisqu’après la mort on on appelle le corps et pas un homme (Adam). Mais pourquoi est-ce qu’un est exempté dans le cas de gentiles (goyim ),est-ce qu’ils ne sont pas dans la catégorie d’homme (Adam)? Non, il est écrit : Vous, mes brebis, brebis de mon pâturage, vous êtes des hommes; (Adam) [Ezekiel 34:31] : On vous appelle l’homme (Adam) mais gentiles (goyim) ne sont pas appelés homme (Adam).
Dans le passage précédent, les rabbins discutent la portion de la loi mosaïque qui interdit d’appliquer d’huile saint aux hommes.
Le Talmud déclare que ce n’est pas un péché pour appliquer d’huile saint aux Gentils, parce que les Gentils ne sont pas des êtres humains (c’est-à-dire ne sont pas d’Adam).
Un autre exemple de tractate Yebamoth 61a : “il a été enseigné : Et aussi .R. Simeon ben Yohai déclare (61a) que les tombes de gentils (goyim) ne transmettent pas de malpropreté levitical par un ohel [être debout ou se pencher sur une tombe], car on le dit, ‘Et vous mes moutons les moutons de mon pacage, sont des hommes (Adam), [Ezekiel 34:31]; on vous appelle les hommes (Adam) mais on n’appelle pas les idolaters les hommes (Adam).”

La loi Mosaïque d’Ancien testament déclare que l’attouchement d’un corps humain ou de la tombe d’un humain transmet la malpropreté à ceux qui le touchent. Mais le Talmud enseigne que si un Juif touche la tombe d’un Gentil, le Juif n’est pas rendu sale, puisque les Gentils ne sont pas humains (pas d’Adam).
De Baba Mezia 114b : “”un prêtre juif était debout dans un cimetière. Quand on lui a demandé pourquoi il était debout là en violation apparente de la loi mosaïque, il a répondu que c’était permis, puisque la loi interdit seulement des Juifs d’entrer en contact avec les tombes d’humains (Adamites) et il était debout dans un cimetière de gentils. Car il a été enseigné par le Rabbin Simon ben Yohai : ‘les tombes de gentils [goyim] ne souillent pas. Car il est écrit, ‘Et vous mes moutons les moutons de mon pacage, sont des hommes (Adam), ‘(Ezekiel 34:31); seulement vous êtes désignés les hommes (Adam).”
Ezekiel 34:31 est le texte de la preuve Biblique allégué cité à maintes reprises dans la précédence trois passages de Talmud. Mais Ezekiel 34:31 ne soutient pas en fait la notion Talmudique que seulement les Israélites sont humains. Ce que ces racistes rabbiniques, anti-gentils et idéologues ont fait pour affirmer les absurdités précédentes au sujet de Gentiles est déformer un passage d’Ancien testament pour justifier leur bigoterie.
Dans Berakoth 58a le Talmud utilise Ezekiel 23:20 comme la preuve du statut inhumain de gentils. Il enseigne aussi que quelqu’un (même un homme juif) qui révèle ce Talmud l’enseignant les non-juifs mérite la mort, depuis la révélation de cela rend des Gentils courroucés et provoque la répression de Judaïsme.

La citation Talmudique de cette Écriture d’Ezekiel comme “un texte de preuve” est spécieuse, puisque le passage ne prouve pas que les Gentils sont des animaux. Le passage d’Ezekiel dit seulement que certains Égyptiens avaient de grands organes génitaux et des émissions abondantes. Cela ne le prouve pas en aucune façon ni meme pas que les Égyptiens qui se sont reportés à la Bible ont été considérés comme animaux. De nouveau, le Talmud a falsifié la Bible au moyen de l’interprétation dénaturée.
D’autres passages de Talmud qui exposent Ezekiel 23:20 de cette manière raciste sont : Arakin 19b, Berakoth 25b, Niddah 45a, Shabbath 150a, Yebamoth 98a. De plus, le texte original de Sanhedrin 37a applique l’approbation de Dieu seulement à l’économie de vies juives (cf. le Hesronot Ha-shas, Cracovie, 1894).
Les autres passages Talmud qui exposent sur Ezekiel 23:20 dans cette mode raciste sont: Arakin 19b, Berakoth 25b, Niddah 45a, Shabbath 150a, Yebamoth 98a,. De plus, le texte original de Sanhedrin 37a applique seulement l’approbation de Dieu au sauver la vie juive (cf. the Hesronot Ha-shas, Cracow, 1894))



Une Admission Révélatrice

Abodah Zarah 70a. On a posé la question au rabbin si le vin volé dans Pumbeditha pourrait être utilisé ou s’il a été souillé, en raison du fait que les voleurs pourraient avoir été des gentils (un gentil touchant le vin t rendrait le vin sale). Le rabbin dit pour ne pas s’inquiéter, que le vin est permis pour usage juive parce que la majorité des voleurs dans Pumbeditha, l’endroit où le vin a été volé, sont des Juifs. (Aussi cf. Gemara Rosh Hashanah 25b



Jésus dans le Talmud :Blasphèmes Horribles

a.jpg

       *- Pendant que c’est la pratique de désinformation standard d’apologistes pour le Talmud pour nier qu’il contient n’importe quelles calomnieuses sur Jesus Christ, de certaines organisations juives Orthodoxes sont honnétes et reconnaissent que le Talmud e non seulement mentionne Jésus, mais le dénigre (comme un sorcier et un monstre sexuel fou). Ces organisations juives orthodoxes font cette admission peut-être de la conviction que la suprématie juive est si bien-établie dans le monde moderne qu’ils n’ont pas besoin de s’inquiéter de réactions hostiles et adverses.
           Par exemple, sur le site Internet de Hasidic juif Orthodoxe Lubavitch le groupe – un des plus grands dans le monde – nous trouvons la déclaration suivante, complète avec les citations Talmudiques :
“Le Talmud (l’édition babylonienne) enregistre d’autres péchés de ‘Jésus le Nazaréen’ :
1) Lui et ses disciples ont pratiqué la sorcellerie et la magie noire, ont menés des Juifs en erreur et culte des idoles et a été sponsorisé par étrangers, les pouvoirs de gentils pour le but de déstabiliser la vénération juive (Sanhedrin 43a).
2) Il était des statues sexuellement immorales, vénérées de pierre (une brique est mentionnée), a été coupé du peuple juif pour sa malignité et a refusé de se repentir (Sanhedrin 107b; Sotah 47a).

3) Il a appris la sorcellerie en Egypte et, exécuter des miracles, les procédures utilisées qui ont impliqué de couper sa chair, qui est aussi explicitement interdite dans la Bible (Shabbos 104b).
La citation de fin de http://www.noahide.com/yeshu.htm (le site Internet de Lubavitch) le 20 juin 2000.
[Notez : cette déclaration du Lubavitch “le Site Internet de Convention de Noah,” comme il a apparu sur leur site Internet à http://www.noahide.com le 20 juin 2000, au cas où les dénégations sont plus tard publiées et la déclaration lui-même réprimée].
Permettez-nous d’examiner davantage certains d’entre ceux-ci de passages ant-christ de Talmud :
Gittin 57a. Dit que Jésus est dans l’enfer, bouillant dans “excrément chaud.”
Sanhedrin 43a. Dit que Jésus (”Yeshu” et dans la note en bas de page Soncino #6, Yeshu “le Nazaréen”) a été exécuté parce qu’il a pratiqué la sorcellerie : “il est enseigné qu’à la veille de la Pâque Jésus a été pendu et quarante jours avant cela la proclamation a été faite : Jésus doit être lapidé à mort parce qu’il a pratiqué la sorcellerie et a attiré les gens au culte des idoles… Il était un appât et de tel vous n’aurez pas pitié ou pardon.”
Kallah 51a. “Les anciens s’assoyaient une fois dans la porte quand deux jeunes gens ont passé à côté; un a couvert sa tête et l’autre a découvert sa tête. celui qui a dévoilé de tête que rabbin Eliezer a remarqué qu’il est un bâtard. Le rabbin Joshua a remarqué qu’il est le fils d’un niddah (un enfant conçu pendant la période menstruelle d’une femme). Le rabbin Akiba a dit qu’il est tant bâtard qu’un fils d’un niddah.

“Ils ont dit, ‘Qu’est-ce qui vous a incité à contredire l’opinion de vos collègues ?’ Il a répondu, “je le prouverai a propos de lui.” Il est allé chez la mère du jeune et a trouvé ce qu’elle assoit au marché en vendant des haricots.
“Il lui a dit, ‘Ma fille, si vous répondrez à la question je vous mettrai, je vous amènerai au monde a venir.’ (la vie éternelle). Elle lui a dit, ‘Jurez-le-moi.’
Le rabbin Akiba, en prenant le serment avec ses lèvres mais en l’annulant dans son coeur, lui a dit, ‘Quel est le statut de votre fils ?’ Elle a répondu, ‘Quand je suis entré dans la chambre de noce j’étais niddah (ayant ses règles) et mon mari est resté loi de moi; mais mon garçon d’honneur avait des rapports avec moi et ce fils m’est né.’ Par conséquent l’enfant était tant bâtard que le fils d’un niddah l’était
Il a été déclaré, ‘.. Bénit être Dieu de l’Israël qui A révélé Son Secret au Rabbin Akiba …”
En plus du thème que Dieu récompense les menteurs intelligents, la discussion de Talmud précédente est vraiment de Jesus Christ (enfant de bâtard qui “a dévoilé sa tête” et a été conçu dans la saleté de règles- menstruation-).
La mère adultère du garçon dans cette histoire de Talmud est la mère de Christ, Mary (appelé Miriam et quelquefois, Miriam la coiffeuse, dans le Talmud).
“L’Edition Princeps du Code complet de Loi Talmudic, le Mishneh Torah de Maimonides – non seulement plein avec la plupart des préceptes injurieux contre tous les Gentils mais aussi avec des attaques explicites sur le Christianisme et sur Jésus (après que dont le nom l’auteur ajoute dévotement, ‘que le nom du méchant périt’) … – Dr Israel Shahak, Histoire juive, Religion juive, p. 21.

“Le Talmud contient quelques références explicites à Jésus… Ces références ne sont certainement pas flatteuses… Là paraît petit de doute que le compte de l’exécution de Jésus à la veille de la Pâque renvoie vraiment au Jésus.chrétien.. Le passage dans lequel la punition de Jésus dans l’enfer est décrite aussi semble faire allusion à Chrétien Jésus. C’est une partie de cour polémique anti-chrétienne qui date à partir de 70 CE … “-Hyam Maccoby, Judaism on Trial, pp. 26-27
.
“Selon le Talmud, Jésus a été exécuté par une cour de justice rabbinique déquate pour l’idolâtrie, en incitant d’autres Juifs au culte des idoles et au mépris d’autorité rabbinique. Toutes les sources juives classiques qui mentionnent son exécution sont assez heureuses de portere la responsabilité pour lui; dans le compte du talmudic les Romains ne sont pas même mentionnés.
“Les comptes plus populaires – qui ont été quand même pris au sérieux tout à fait – comme notions Toldot Yeshu sont même pires, car en plus des susdits crimes ils l’accusent de sorcellerie. Le même nom ‘Jésus’ était pour les Juifs un symbole de tout ce qui est abominable et cette tradition populaire persiste toujours …
“La forme hébraïque du nom Jésus – Yeshu – a été interprété comme un acronyme pour le juron, ‘que son nom et mémoire soit effacé,’ qui est utilisé comme une forme extrême d’abus. En fait, les Juifs d’Orthodoxe anti-sionistes (comme Neturey Qarta) font quelquefois allusion à Herzl comme ‘Herzl Jésus et j’ai trouvé dans les expressions d’écritures de sioniste religieuses comme “Nasser Jésus” et plus récemment ‘Arafat Jésus.” Dr. Israel Shahak, Jewish History, Jewish Religion, pp. 97- 98, 118“. –.



12

Namasmarana |
Prière, j'écoute... |
leboussileboussifackcedric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires Du Coran
| EGLISE1PIEGE
| Jeunes Pros en EGlise (JPEG...