Magie du Talmud

Le Talmud comprend des enseignements spécifiques impliquant la démonologie, les légendes et les mythes. Concernant la démonologie en Europe, auteur et historien, Nesta Webster a écrit de la préoccupation des rabbins Talmudistes avec les démons.
« …demonologie en Europe était essentiellement une science judaique…Ainsi le Talmud dit : » si l’oeil pourrait percevoir les démons que les gens de l’univers, l’existence serait impossible. Les démons sont plus nombreux que nous sommes : ils nous entourent sur tous les côtés comme les fossés creusés de champ de vigne ronds «

. Chacun d’entre nous a un mille sur sa main gauche et dix mille sur sa main droite. La gêne endurée par ceux qui assistent aux conférences rabbiniques vient… des démons se mêlant aux hommes dans ces circonstances. En plus la fatigue que l’on sent dans ses genoux dans la promenade à pied vient des démons contre qui on met à plat à chaque pas. Si les vêtements des Rabbins s’usent si vite, c’est de nouveau parce que les démons frottent contre eux. Qui veut se convaincre de leur présence doit entourer seulement son lit avec les cendres tamisées et le matin suivant il verra les empreintes des pieds de coq ». !! 6.
Les enseignements de Talmud sont entrelacés avec les pratiques magiques et superstition.
« Le même traité continue à donner des directions pour voir des démons en brûlant les portions d’un chat noir et placer les cendres dans son oeil : « alors immédiatement on perçoit le demons2. » Le Talmud [le traité Hullin] explique aussi que les démons habitent particulièrement l’eau jaillit » water-jugs » sur les maisons et aiment boire des cruches d’eau, donc il est recommandé de verser un peu d’eau d’une cruche avant de le boire, pour se débarrasser de la partie malpropre 2  » 7.
Une autre section du Talmud babylonien fournit ces avertissements des démons, sexe et les enfants épileptiques :
« Gittin 70a. Les Rabbins ont enseigné : « En venant d’un privé (les toilettes en plein air) un homme ne devrait pas avoir des rapports sexuels avant qu’il n’ait attendu assez longtemps pour marcher moitié de mile, parce que le démon du privé  est avec lui pour ce temps; s’il fait, ses enfants seront épileptiques. » 8.
Reconnu comme l’auteur ‘de Pro-Sémite’, Hermann L. Strack, est indiqué de son livre « The Jews and Human Sacrifice » :les Juifs et le Sacrifice Humain » :
« … fortement l’auteur « de Pro-Sémite » indique un certain nombre d’écritures médicales juives du dix-huitième siècle, iècle, republiés aussi en retard que la fin du dix-neuvième, qui montrent que la persistance de ces formules magiques parmi le Jews…as suit : « Pour l’épilepsie assassiner un coq et laissé-le se putréfier -se décomposé-. » « Pour vous protéger de tous les maux, ceignez-vous avec la corde avec laquelle un criminel a été accroché. » … « le sang de Renard et le sang de loup sont bons pour la pierre dans la vessie-pierre urinaire-, le sang de bélier pour la colique, le sang de belette pour scrofule, » etc. – ceux-ci pour être extérieurement appliqué. « 9.
Un article de « Teutonic Magic » par F. Hälsig dans « Hastings’ Encyclopœdia on Religion and Ethics  » fournit un peu d’aperçu sur usge de pratiques magiques juives passées dans le Talmud.
« … l’article de Magic in Hastings’ Encyclopœdia continue à dire que les formules magiques transmises en latin dans les écritures médicales anciennes et utilisés par les moines avaient principalement origne de L’est, dérivé de babylon, , égypte et magie juif. »
« …si nous tournons au Talmud [tract Sabbath] nous constaterons que les cures ont recommandé … Par exemple : les oeufs d’une sauterelle comme un remède pour le mal de dents, la dent d’un renard comme un remède pour le sommeil, nommément la dent d’un renard vivant pour prévenir le sommeil et d’un mort pour provoquer le sommeil, l’ongle du gibet où un homme pendu comme un remède pour l’enflure 3. » 10.
Dans le Talmud babylonien, il y a des directions supplémentaires pour les usages superstitieux et abominables:

« Gittin 69a. Pour guérir sa chair un Juif devrait prendre la poussière qui est dans l’ombre de toilettes en plein air, le mélange avec le miel et le manger. » 11.
« Gittin 69b. Pour guérir la maladie de pleurésie (« le catarrhe ») un Juif devrait « prendre l’excrément d’un chien blanc et le pétrir avec le baume, mais s’il peut l’éviter peut-être il ne devrait pas manger l’excrément du chien comme il desserre les membres. » 12.
Depuis le Talmud est fait tremper dans la superstition et les traditions occultes, cela ne devrait être aucune surprise à nous ceux qui propagent son utilisation promouvraient aussi la superstition oc
culte.



Laisser un commentaire

Namasmarana |
Prière, j'écoute... |
leboussileboussifackcedric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires Du Coran
| EGLISE1PIEGE
| Jeunes Pros en EGlise (JPEG...