Le Traitement Horrible de la Femme-3-

Talmud : femmes juifs et femmes des gentiles
Le Traitement Horrible de la Femme-3- dans DROIT DE LA FEMME beinvenu
Aux  femmes  qui sont menées pour combattre toute déscrimination a leur a leurs égards démasquant le Talmud. Il est chargé! en effet, . Les femmes juives devraient surtout se soulever  contre lui dans la fureur vertueuse!
Menahoth 43b : par exemple, enseigne que : “un mâle juif devrait remercier Dieu pour ne pas le faire une femme ou un Gentil.« 
Baba Bathra 16b : “la naissance d’une fille est un triste événement.”
Aboth 1:5 : “il n’est pas bien de parler aux femmes, pas même a votre propre femme.
Gittin 91a : “il est permis de divorcer  votre femme si elle brûle votre dîner, ou si vous voyez une plus jolie fille.
Les enseignements du Talmud sur les questions{affaires} sexuelles révèlent surtout dans la lumière de l’explosion récente de truc sexuellement explicite sur chaque main qui, comme chacun sait, devient plus frisée chaque jour. Couplé avec l’admission universelle de contrôle de l’industrie pornographique et tous les mass-média et le soutien de divertisemnt exigé de le promouvoir à travers « l’éducation », la TV, les films, etc., la cause de racine entre du foyer. Pedophilia enevr le sexe féminine et la sodomie sont des préférés Talmudiques :
Sanhedrin 55b : “il est autorisé à avoir des rapports sexuels avec une fille de trois ans et un jour .” (Les relations sexuelles avec  des filles de trois an  sont clairement permises aussi dans : Yebamoth 12a, 57b, 60b; Abodah Zarah 37a; et Kethuboth 39a.)
Yebamoth 59b : “Pourtant la location d’une prostituée ne peut pas être donnée à Dieu, cependant si la prostituée est payée pour bestialité [sexe avec un animal], son argent peut être accepté [par Dieu].
Sanhedrin 54b :si un homme commet la sodomie avec un garçon moins de neuf ans, ils ne sont pas coupables de la sodomie.”
Sanhedrin 59b : “les rapports sexuels avec un garçon moins de huit ans ne sont pas la fornication.”
Kethoboth 11b : “les rapports sexuels avec une fille moins de trois ne sont rien.”
« Yebamoth 59b. Une femme qui avait des rapports avec une bête a le droit de se marier avec un prêtre juif. Une femme qui a le sexe avec un démon a le droit aussi de se marier avec un prêtre juif. » 28.
Sanhedrin 55b. Un Juif peut se marier avec une fille de trois ans (spécifiquement, trois ans « et un jour »). « 29.
Kethuboth 11b. « Quand un homme adulte a des rapports avec une petite fille ce n’est rien. » 31.
Nous nous demandons quand, ou si, Peter Michas, Jacob Prasch, Avi ben Mordechai et la myriade d’autres chefs hébraïques promouvant l’étude de ces « Livres Sacrés », aurait dévoilé ces enseignements très secrets aux gens.
-Ici les Singes dites Sages discutent la justification pour se marier avec PLUSIEURS femmes .
MISHNAH. IL NE MULTIPLIERA DES FEMMES À LUI (4) – SEULEMENT DIX-HUIT. R. JUDAH A DIT : IL PEUT AVOIR PLUS, POURVU QU’ILS NE DÉTOURNENT PAS SON COEUR. R. SIMEON A DIT : IL NE DOIT PAS SE MARIER MÊME AVEC CELUI QUI PEUT DÉTOURNER SON COEUR. POURQUOI ALORS EST-IL ÉCRIT, IL NE MULTIPLIERA DES FEMMES À LUI ? (5) – BIEN QU ‘ELLES SOIET DES FEMMES COMME ABIGAIL. (6)
- Le Talmud babylonien, Tractate Sanhedrin 21a
Édition de 1961 de Soncino, la page 111

Soncino l’érudit Rabbinique et le traducteur Jacob Shachter amplifie le texte avec les notes en bas de page :
Deut. XVII, 17.
Ibid. Dont il pourrait être déduit qu’il peut se marier avec un nombre moindre même s’ils devraient le corrompre.
C’est-à-dire, même du plus vertueux, seulement dix-huit sont permis et pas un seul qui induit en erreur n’est permis. Abigail était la femme de Nabal le carme. (Je Sam. XXV, 3.) Elle est considérée dans l’Aggadah comme une des femmes les plus remarquables dans l’histoire juive. V. Meg 15a.  Jacob Shachter
Ce Mishnah s’adresse a un homme avec trois femmes :
MISHNAH. SI UN HOMME QUI A ÉTÉ MARIÉ À TROIS FEMMES EST MORT ET  LE KETHUBAH DONT ÉTAIT UN MANEH,  DES AUTRES DEUX CENTS S ZUZ ET DE TIERS deTROIS CENTS S ZUZ ET LA PROPRIETE [VALAIT] SEULEMENT UN MANEH [LA SOMME] EST DIVISÉE TOUT AUSSI.
- Le Talmud babylonien, Tractate Kethuboth 93a

la page 590 d’Édition de 1961 de Soncino- Pourquoi Est bien la Polygamie ?Dans susdit Mishnah cité, l’érudit de Talmud et le traducteur Jacob Shachter nous dit que les Sages basent leur justification de polygamie sur le Deutéronome 17:17. Pour le contexte complet, permettez-nous de regarder le Deutéronome 17:14-17.
14 Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras établi ta demeure, et que tu diras: Je veux mettre un roi sur moi, comme toutes les nations qui m’entourent, -15  tu mettras sur toi un roi que choisira LE SEIGNEUR, ton Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère.16  Mais qu’il n’ait pas un grand nombre de chevaux; et qu’il ne ramène pas le peuple en Egypte pour avoir beaucoup de chevaux; car LE SEIGNEUR vous a dit: Vous ne retournerez plus par ce chemin-là.17  Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son coeur ne se détourne point; et qu’il ne fasse pas de grands amas d’argent et d’or.
Nous voyons que le Deutéronome 17:17 concerne la restriction sur le nombre de femmes permises aux rois futurs de l’Israël. Pourtant, les Sages ont l’air de comprendre le Deutéronome 17:17 généralement pour tous les hommes. Ils comprennent aussi qu’il pour permettre plutôt qu’interdit des femmes multiples.
Quelle Est la Limite ? 4, 12, 24, 48 ?
Les Sages sont en désaccord sur le nombre de femmes permises.
GEMARA. Rabina a objecté : Pourquoi pas suppose que ‘kahennah’ implique 12 et « we-kahennah’, 24 ? Il a effectivement été enseigné également : ‘il ne multipliera pas de femmes à lui au-delà de vingt-quatre.’ Et selon lui qui interprète ‘waw’ surnombre il doit être quarante-huit.
- Tractate Sanhedrin 21a

Édition de 1961 de Soncino, la page 113
*Utilisez la Première Femme pour les  Bébés, la Seconde comme une Prostituée
Pourquoi un homme pourrait-il chercher plus qu’une femme ? Cette question retient toujours l’intérêt. Le Rabbin Fine, de la Chronique juive « Demandent au Rabbin » la page, suggère une réponse :

La première polygamie enregistrée est ce de Lémec (la Genèse 4:19). Pourquoi l’a-t-il fait ? Un midrash suggère qu’il a voulu une femme pour la procréation et un autre pour le sexe; la première femme enfantera des enfants et deviendrait ensuite une veuve vivante parce que son mari l’ignorerait et la deuxième femme se stériliserait et s’habillerait comme une prostituée (la Genèse Rabbah 33:2).
- Le Rabbin Parfait pour la Chronique juive Wisconsin (10)

Quelques exemples spécifiques des enseignements du Talmud au sujet des femmes Gentils (c’est-à-dire, le bétail, les animaux) devraient ouvrir les yeux :

Baba Mezia 114b : “les filles des Gentiles sont dans un état de malpropreté de la naissance et le mariage avec elles est interdit.”
Sanhedrin 52b : “l’adultère n’est pas défendue … avec la femme d’un Gentil, parce que Moses défend seulement l’adultère avec la femme d’un ‘voisin’ et les Gentils ne sont pas des voisins.

2éme PARTIE<====



Laisser un commentaire

Namasmarana |
Prière, j'écoute... |
leboussileboussifackcedric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires Du Coran
| EGLISE1PIEGE
| Jeunes Pros en EGlise (JPEG...