Les non-juifs sont  » des déchets Célestes »

10218.gif 

-*-*De plus, pas seulement les Chrétiens mais les non-chrétiens de toutes les races sont considérés comme « les ordures célestes » (les ordures) par les enseignants de Talmud tel le fondateur de Habad-Lubavitch, le Rabbin Shneur Zalman.
C’a été analysé dans le magazine juif, New Republic: « … il y a quelques ironies puissantes dans le nouvel universalisme messianique d’Habad, dans sa mission des gentils; et sûrement les plus désagréables d’entre eux concernent le mépris autrement non déguisé et même racial d’Habad pour le goyim.
« … les théologiens juifs médiévaux – notament le poète et le philosophe Judah Ha-Levi au douzième siècle Spain and the mystic Judah, Loewe au seizième siècle Prague – a cherché à définir la distinction juive racialement plutôt que sur le plan spirituel … cette vue de …, selon laquelle il y a quelque chose naturellement supérieure des Juifs, a été réhabilité dans sa forme la plus extrême par Shneur Zalman de Lyady. Le fondateur de Lubavitcher Hasidism a enseigné qu’il y a une différence essentielle entre les âmes de Juifs et des âmes de gentils, c’est seulement dans l’âme juive là que réside vraiment une étincelle de vitalité divine.
« Quant au goyim… L’attitude de Zalman (était) : ‘les âmes des Gentils sont d’un ordre complètement différent et inférieur. Ils sont complètement méchants, sans qualités rédemptrices du tout ‘
« Par conséquent, les références aux gentils dans les enseignements de Rabbin Shneur Zalman sont invariablement injustes. Leur (les non-juifs) l’abondance de matière provient des ordures célestes. En effet eux-mêmes dérivent des ordures, c’est pourquoi ils sont plus nombreux que les Juifs,… Tous les Juifs étaient naturellement bons, tous les gentils naturellement méchants.
« … De plus, cette caractérisation de gentils comme étant naturellement méchant, comme étant sur le plan spirituel aussi bien que biologiquement inférieur aux Juifs, n’a pas de toute façon été révisée en aucune façon dans l’écriture tardif de «  » –The New Republic, May 4, 1992. Also cf. Roman A. Foxbrunner, Habad: The Hasidism of Shneur Zalman of Lyady (Northvale, New Jersey, Jason Aronson, Inc., 1993) pp. 108-109



1 commentaire

  1. cool 26 août

    Haine de l’Autre, rejet de la différence, hantise du métissage, certains textes religieux juifs sont une véritable école du mépris et du racisme. Ils renvoient aux heures les plus noires de l’histoire de l’humanité. Pour ceux des Juifs qui lisent ces textes et y adhèrent, Israël est vraiment uber alles !

    Anatomie d’une pathologie mentale.

    (…) c’est en l’analysant [nldr : la religion juive] qu’on peut mieux comprendre les motivations et les objectifs de ceux qui, en son nom, se disent les guerriers d’Israël et sont prêts à aller jusqu’à la mort pour défendre leurs croyances. La question de fond que l’on se pose est la suivante : « Pourquoi ne peut-on trouver la paix en Palestine ? » Afin de nous aider dans notre démarche nous nous appuierons sur les travaux réalisés par Israël Shahak, juif Israélien professeur de chimie organique à la retraite, militant des droits de l’homme, interné dans plusieurs camps de concentration nazis et expert en études talmudiques et des lois rabbiniques (en gros, c’est un alibi de choc !).

    Pour Shahak comme pour pas mal de juifs laïcs israéliens, la paix ne peut-être trouvée au Proche Orient tant que les juifs n’auront pas fait une autocritique en profondeur des penchants obscurantistes de leur religion. Pour Shahak : « La voie d’une révolution authentique à l’intérieur du judaïsme – pour lui inspirer l’humanité pour rendre les juifs à même de comprendre leur propre passé et, par-là, de se rééduquer en dehors de sa tyrannie- passe par une critique implacable de la religion juive.»

    Israël Shahak démontre clairement que le combat sioniste est fondé sur une idéologie ouvertement raciste où tout juif (prouvé juif si sa mère, sa grand-mère, son arrière-grand-mère et sa trisaïeule étaient de confession juive ! ! !) a des droits que n’ont pas les non-juifs (appelés les gentils). Prenons l’Etat d’Israël. Israël « appartient » (c’est le terme en vigueur) aux personnes définies comme « juives » par les autorités israéliennes quelles que soient leur lieu de résidence. En revanche les non-juifs n’ont accès à aucune terre (même les arabes israéliens qui ont servi dans l’armée israélienne ! ! !). On comprend que la cohabitation locale avec les autres peuples soit un peu…compliquée. Le travail de Shahak consiste à montrer du doigt, comme nous l’avons vu dans ce petit exemple, toute une série d’inanités auxquelles croient les plus féroces des sionistes et qui suivent au pied de la lettre des formulations qui, de toute évidence sont à apprécier après une lecture plus approfondie. En décryptant la structure théologico-juridique du judaïsme classique puis du talmud, Shahak met en exergue toute une série de préjugés et de croyances que très peu de défenseurs des « droits de l’homme » semblent connaître.

    Le premier code de loi talmudique est la Mishneh Torah, écrite par Maïmonide à la fin du XIXème siècle (on est déjà loin de l’Ancien Testament ! ! !), d’autres ont suivi mais le principe reste le même : il s’agit d’un nombre abondant de règles écrites que les juifs doivent suivre à la lettre pour être de bons juifs. Le but de notre analyse n’est pas une critique de la religion juive mais la démonstration que les préceptes racistes qui se dégagent très fortement de certaines lectures ne peuvent amener les juifs et d’autres peuples à s’entendre harmonieusement. Prenons différents exemples afin de bien comprendre l’impossibilité de trouver la paix avec des intégristes juifs :

    Le meurtre

    Un des plus importants commentateurs de la Shulhan Arukh (autre code de la loi talmudique écrite par Joseph Caro à la fin du XVIè siècle) explique qu’on ne peut pas tuer un gentil directement, en revanche, on a le droit de le nuire indirectement en enlevant une échelle quand il est tombé dans un trou. Méfiez-vous des trous ! ! !

    Les cadeaux

    Les cadeaux pour les non-juifs sont formellement interdit par le Talmud sauf si cela est considéré comme un placement dont on attend quelque retour.

    Objets perdus

    Le juif qui trouve une chose appartenant probablement à un autre juif doit faire tout son possible pour la restituer. En revanche, le Talmud et toutes les autorités rabbiniques anciennes non seulement permettent de s’approprier l’objet perdu par un gentil mais interdisent carrément de le rendre !

    Le vol

    Le vol est strictement interdit (juif ou gentil). Mais il est permis de voler des non-juifs s’ils sont « sous la domination des juifs » (les colonies des fanatiques juifs en Palestine prennent ici toute leur valeur).

    Et la liste est longue. Dans ce contexte là il est IMPOSSIBLE de trouver la paix car les intégristes juifs (très actifs et influents en Israël et en dehors), se considèrent réellement comme la race élue et pratiquent à l’égard des autres une véritable discrimination qui explique sans problème les soulèvements du peuple palestinien, victime d’une véritable discrimination en raison de leur non-appartenance à la tribu juive. Et cela parce que la Halakhah, qui est ce système de lois du judaïsme classique pratiqué par quasiment tous les juifs du IXè au XVIIIè siècles et dont la flamme reste vive aujourd’hui dans le judaïsme orthodoxe, l’ ordonne.

    En France ce sujet est tabou mais en Israël les résistants au sionisme, palestiniens mais aussi d’autres juifs, connaissent très bien ces arguments et n’hésitent pas à dénoncer l’obscurantisme de religieux juifs qui « croient dur comme fer que le cosmos a été créé et que toute l’histoire de l’humanité a suivi son cours à l’unique intention des juifs. » (in Haaretz – Benyamin Beit-Hallahmi – 21/09/94). La paix au Proche Orient passe par une introspection sous forme de critique constructive des juifs de leur propre religion et de ses rapports à d’autres religions et aux autres peuples.

    http://intransigeants.wordpress.com/2008/08/24/des-passages-inacceptables-dans-le-talmud/

Laisser un commentaire

Namasmarana |
Prière, j'écoute... |
leboussileboussifackcedric |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoires Du Coran
| EGLISE1PIEGE
| Jeunes Pros en EGlise (JPEG...